Depuis ce matin 29 mai 2020, les théâtres et les centres culturels ont la possibilité de rouvrir leurs portes au public, sous certaines conditions sanitaires, conformément à l’annonce faite par le Gouvernement le lundi 25 mai en lien avec la phase 3 du déconfinement.

Une annonce très attendue par l’ensemble du secteur des arts de la scène – qui salue par ailleurs le plan de relance culturelle et les différentes aides financières à destination de la création nationale et des structures conventionnées que le ministère de la Culture a annoncé lors de sa conférence de presse de mercredi – mais qui ne nous permet pas d’accueillir de nouveau nos spectateurs dans l’immédiat et ne permet donc pas aux publics de retrouver tout de suite leurs spectacles, pièces de théâtre, créations chorégraphiques, représentations d’opéra, de cirque nouveau ou leurs productions jeune public habituels.

Avec la crise du coronavirus, toutes les institutions ont dû mettre leur saison 2019/20, dans un premier temps en pause, puis l’arrêter définitivement avec le prolongement du confinement. Chaque projet scénique – création comme reprise – demande des répétitions pouvant durer jusqu’à six semaines, pendant lesquelles les artistes doivent être disponibles. Des dates qui doivent donc être bloqués en amont pour toute l’équipe. C’est pourquoi les saisons artistiques sont normalement programmées avec un an d’avance ou plus. Et c’est pourquoi il n’est actuellement pas possible de redémarrer instantanément la saison 2019/20.

D’autant que les différentes institutions culturelles doivent encore développer et mettre œuvre des solutions afin de préserver cette convivialité inhérente à nos lieux et de garantir des conditions de travail qui sont en adéquation avec les spécificités de notre secteur – le tout dans le respect des conditions sanitaires restrictives qui sont de mise pour l’instant.

C’est en ce sens que la THEATER FEDERATIOUN, Fédération Luxembourgeoise des Arts de la Scène qui regroupe théâtres, centres culturels, compagnies et artistes indépendants, en lien avec le ministère de la Culture, le Réseau Luxembourgeois des Centres Culturels Régionaux et l’ASPRO (Association luxembourgeoise des Professionnels du Spectacle Vivant), travaille d’arrache-pied pour aboutir à un protocole permettant à la fois une sécurité sanitaire maximale pour les publics et la liberté artistique dont les professionnels ont besoin sur scène.

Parmi ces propositions les deux principales sont :

  • Un assouplissement, dès que la courbe épidémique le permettra, des mesures sanitaires applicables aux répétitions et aux représentations – distance de 2 mètres entres les artistes ou port du masque sur scène obligatoire – afin de garantir que les équipes artistiques puissent exercer leur métier sans contrainte portant atteinte à l’essence même de leur pratique.

  • Une réévaluation du nombre de spectateurs pouvant être accueillis – pour l’instant souvent limité à moins de 20 % de la jauge habituelle de chaque salle –, en prenant exemple de ce qui se fait dans les secteur Horesca, du transport public (bus, trains, avions), des soins esthétiques à la personne, etc.

Un groupe de travail spécifique sur le déconfinement a donc été mis en place au sein de la THEATER FEDERATIOUN, en collaboration avec le ministère et le Réseau. Ses réunions ont déjà abouti à différentes propositions, en partie inspirées par des choix faits par des pays étrangers (Suisse, Pays-Bas, Allemagne, Belgique, France), pour la reprise des activités artistiques et sur la réouverture au public des salles de spectacles. Dans un esprit collaboratif, ces recommandations ont été partagées avec la Direction de la Santé, par le biais du ministère de la Culture. Cela dans le but de rendre possible et viable une reprise des représentations des arts du spectacle dès le début de la saison 2020/21, en septembre ou octobre. Une saison pendant laquelle les publics pourront également, enfin, découvrir les projets reportés entre mars et juillet 2020.

Les professionnels des arts de la scène ont hâte de revoir les artistes sur scène et d’ouvrir en grand leurs portes aux publics. Nous sommes néanmoins contraints à vous demander un peu plus de patience avant de pouvoir revivre l’expérience unique du spectacle vivant, en toute sérénité et dans les meilleures conditions possibles ; les conditions permettant une réouverture immédiate ne sont pas présentes pour l’instant. En attendant, ils leur donnent rendez-vous le 12 septembre prochain sur la place d’Armes de la capitale pour le traditionnel « Lancement de la saison théâtrale ».

Pablo Chimienti
Chargé de communication et des relations publiques
THEATER FEDERATIOUN